Jeudi 27-11-2014
 
 
 
Les Astiers
43270 - ALLEGRE
 04 71 00 79 64
 06 73 53 07 57
 
 EN DIRECT..
13 Articles          
 
  Pourquoi acheter directement au producteur fermier ?

D'immenses élevages industriels en batterie mettent sur le marché toutes sortes de viandes et produits "quasi miraculeux" dont la Presse se fait l'écho...

Alors, pourquoi acheter directement au producteur fermier ?

Pour la sécurité ?

Pour le goût ?

Pour la qualité ?

Pour le prix ?

Pour préserver l'environnement ?

Par solidarité avec le monde agricole ?

Pour être un consom'acteur ?

Pour toutes ces bonnes raisons à la fois ?

 
  La sécurité.

La vente directe est un atout de sécurité. La traçabilité est parfaite depuis notre stabule et notre bergerie jusqu’à votre assiette.

Nos bêtes sont toutes à l’herbe de nos prés durant la belle saison. Lorsqu’elles rentrent à la bergerie, nos brebis sont nourries exclusivement aux foins que nous récoltons sur nos prairies de fauche. Nos vaches reçoivent les céréales et le maïs de nos propres champs.

Des boucles numérotées identifient chacun de nos bovins et ovins. C’est ce numéro que vous retrouvez sur les étiquettes de nos sachets sous vide. L’hygiène elle-même est suivie depuis l’abattoir jusqu’à l’ensachage sous vide, passant par le transport le plus court qui soit entre l’abattoir ou l’atelier de découpe et notre ferme.

Tout cela est visible lors de vos promenades et lors des visites les mardis d’été à 18h, ou sur rendez-vous de groupes aux 04 71 00 79 64 ou 06 73 53 07 57.

Plus l’industrie place haut la barre de la productivité, plus elle invente des choses extraordinaires : habituellement, quand tout va bien, un porc ordinaire a quatre pattes, dont deux cuisses appelées jambons, et un seul ADN qu’on retrouve dans ses os, ses muscles, jambons inclus… Récemment il a été découvert trois ADN différents dans un même jambon industriel…

Comme disait Coluche « C’est nouveau, ça vient de sortir ! »

 
  La qualité.

De plus en plus quotidiennement on apprend « les astuces » des industriels de l’alimentaire. Mélanges illégaux
La qualité tient à l’origine des produits, aux soins donnés à leur élevage, à leur maturation, à leur récolte, à leur conditionnement et à leur fraîcheur. Ainsi qu’à leur maturation quand il s’agit du bœuf. Vous avez lu dans d’autres articles de notre site que nous avons choisi les races de nos élevages bovins comme ovins en fonction de leur adaptation à notre altitude. Elles sont à l’herbe le plus longtemps possible.

Ce sont des races à croissance lente. Rien à voir avec les colosses hypermusclés d’élevages industriels. Pas de stress lors du transport à l’abattoir. Ensachage sous vide.

Nous vous proposons des produits naturels sans agents de sapidité ni colorant. Plus il y a d’intrants moins on sait ce qu’on mange et plus il y a de risques d’allergies. Les additifs ne servent qu’à camoufler un manque de goût. Tout cela participe à la qualité.

Au savoir-faire reçu de nos Anciens nous ajoutons les apports modernes tels que l’hygiène, la traçabilité, sans rien enlever de ce que vous et nous aimons tant.

 
  Le goût.

Chaque membre de notre gaec garde en bouche le goût de la cuisine familiale de son enfance à la ferme, que ce soit ici aux Astiers, à Sarzols, ou près d’Allègre et à Saint-Maurice de Roche.

Aucune des fermes familiales n’était bien riche… mais les parfums l’étaient ! Légumes, viande, charcuteries, pain, lait, tout était naturel et de qualité. Nous mettons sur votre table le fruit de notre travail, tel que nous le mettons sur notre propre table.

Nous avons choisi l’élevage extensif et des races à croissance lente. Il leur faut deux fois plus de temps que des « races à gonflette » élevées en batterie pour faire 1 kg de muscle. C’est une des raisons pour lesquelles nos viandes sont plus agréables en tendreté et texture, et plus fines en goût.

 
  Le prix.

Les coûts de production d'1 kg de viande sont parfaitement connus. Il n’y a pas de miracle.

Des prix encore plus bas ne s’obtiennent qu’en écrasant les petits producteurs. Quand des hypermarchés proposent «  deux pour le prix d’un », pensez-vous qu’ils ont une baguette magique ? Quelle qualité reste-t-il avec ce tour de passe-passe ? Pour les viandes hachées et les plats préparés, les consommateurs n’ont plus que les restes raclés sur l’os ou sur la peau. Il en va de même pour le poisson.
Chez nous, il n’est pas question de servir autre chose que du muscle, y compris en viande hachée. Pas question non plus d’étiqueter sous le nom d’un morceau réputé (filet, tournedos), un autre morceau moins cher.

Acheter directement au fermier supprime les marges des intermédiaires, transporteurs, revendeurs. Nous naissons, élevons, nourrissons, transportons, découpons et vendons nous-mêmes. C’est aussi simple que ça. La qualité en plus.

 

 1  2  3   

separation